La matrice VUE (Valeur-Utilité-Envie) peut être utile pour comprendre et influer sur les leviers d'action de vos collaborateurs, motiver un collectif ou mobiliser son Codir.

Elle insiste sur la pluralité et l'hétérogénéité des facteurs qui font agir une personne. Chacun agit pour des raisons différentes qui lui sont propres mais que l'outil VUE permet de classer selon trois familles :

  • La Valeur : une personne peut agir parce qu'elle considère que c'est important pour son environnement, que le projet correspond à l'idée qu'elle se fait d'une bonne action, que cela respecte ses idées… 

En bref, c'est BIEN de le faire, comme un engagement humanitaire.

De Gaulle est un archétype de leader qui agit pour la Valeur : parce qu'il le faut et pour la grandeur de la France.

  • L'Utilité : nous pouvons aussi agir parce que nous avons intérêt à le faire. Pour des considérations financières ou non, les gains à attendre de l'action sont clairement identifiés.

En bref, c'est PROFITABLE de le faire, comme l'acceptation de faire des heures supplémentaires.

Aristide Boucicaut a créé le Bon Marché en répondant pragmatiquement et simplement à tous les problèmes du commerce de son époque... Et ses solutions sont toutes encore la règle dans le monde entier. Un esprit très cartésien sans doute.

  • L'Envie : il y a enfin tout ce qui nous fait agir sans que l'on puisse l'expliquer rationnellement. La manière dont les choses nous sont présentées, l'élan parfois « tripal » et spontané de faire quelque chose par intuition, sans raison.

En bref, le faire par IMPULSION, comme de se charger spontanément de l'animation d'une fête annuelle.

Steve Jobs est un modèle de leader impulsif et intuitif, s'appuyant essentiellement sur l'Envie.

Comme dans l'Analyse Transactionnelle dont elle est issue, il ne s'agit pas de mettre des gens ou des actions dans les cases :

  • On peut faire une action pour des raisons très différentes (on peut aussi faire de l'humanitaire pour soigner son image, et des heures supplémentaires pour aider ses collègues sans réclamer de se les faire payer).
  • Personne n'est que dans les Valeurs, l'Utilité ou l'Envie. Chaque acteur est présent dans les trois dimensions, mais dans des proportions différentes.

Utiliser la matrice VUE sert donc à prendre conscience que les leviers de la motivation sont multiples et différents pour chaque personne.

Il est également intéressant de se demander, dans le lancement d'un projet d'entreprise, si la vision proposée prend en compte toutes ces dimensions.

Par exemple, justifier une demande d'engagement particulier à une équipe que par la prime afférente ou dire que c'est pour « le bien de l'entreprise » est insuffisant car cela mésestime la notion d'envie. Proposer de la convivialité ou dire, tout simplement, que vous avez besoin d'eux est également un levier de mobilisation efficace.


Page lue 1818 fois

Apporter mon témoignage

@

Aucun témoignage n'a été posté à l'heure actuelle.

Retour en haut de page