Dans la motivation des équipes, on hésite parfois à parler des menaces et des risques. D'un côté, cela semble nécessaire par souci de transparence et pour garder les équipes mobilisées. D'un autre on se rend bien compte que cela crée des tensions et parfois des crises.

Comment bien utiliser ces éléments ?

 

Confiance = vérité

Sur le principe, il est assez clair qu'un souci de transparence doit vous pousser à long terme à exprimer le plus clairement possible ce que vous comprenez de la situation, y compris si ça ne fait pas plaisir.

Dites-vous que cacher l'avenir c'est prendre rendez-vous pour une discussion très compliquée le jour où l'événement que vous avez caché apparaîtra au grand jour.Résultat de recherche d'images pour

Avant d'entreprendre son exploration de l'Antarctique, Shackelton ne cache pas les risques. S'il l'avait fait, il n'aurait jamais pu manager son équipe au pire moment de son incroyable voyage.

Mais pas de catastrophisme

En revanche, ne présentez pas le scénario le plus noir. Evidemment, on peut toujours se dire que si l'on ne fait pas bien son travail pendant 10 ans, et que les coûts augmentent et pas la qualité, alors il y aura bien un directeur dans le privé, ou un gouvernement dans le public, pour décider de démanteler le service… Oui mais ce scénario est inaudible. Il donne le sentiment que vous voulez faire peur et s'apparente à une forme de chantage. Or, on sait que la peur est un management qui pousse les gens à fuir, pas à se dépasser.

Trouvez donc le risque au périmètre de votre service et sans développer de réaction en chaîne forcément plus improbable.

Le risque sert à attirer l'attention et à clarifier la situation. Exprimez-le avec clarté et donnez une idée des probabilités, sans en rajouter et sans dérouler toutes les conséquences possibles.

Résultat de recherche d'images pour

Si le pire est toujours possible, l'envisager est souvent plus tétanisant que motivant.

 

Surtout, couplez le risque à l'ambition

Ce qui démobilise dans le risque ou la menace c'est d'avoir le sentiment que l'on ne peut rien y faire, ou que la solution proposée n'est pas du tout à la hauteur.

Donc quand vous dévoilez ou explicitez un risque, présentez également une ambition forte, qui a un intérêt pour les équipes qui vont y contribuer.

Le risque peut vous aider à trouver l'ambition, notamment en étudiant les opportunités qu'ouvrent ce changement.

Le diptyque menace-ambition est la clé de voûte de l'animation long-terme de votre équipe : il justifie les efforts et donne du sens aux réalisations et aux projets. La menace doit trouver une réponse dans le territoire sur lequel vous avez de l'influence.


Page lue 55 fois

Vos témoignages


Aucun témoignage n'a été posté à l'heure actuelle.

Retour en haut de page